Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 août 2013 6 10 /08 /août /2013 15:05

... rien dans les couilles  titrait Hara-Kiri il y a bien longtemps.


Bientôt l'ouverture de la chasse, le retour des hordes de viandards avinés sur nos terrains privés, s'en foutent ces sales cons, ils ont le soutien des élus. 

 

                                                                                88888888888888


Des nouvelles de notre copine Violette et de son mec, rescapés de l'enfer landais (Les Landes représentatives de la ruralité française dans ce qu'elle a de pire, d'ailleurs le bon, on cherche encore) :

Ils se trouvent sur 8 hectares de près et forêts magnifiques, en Gironde. Le calme après leurs épreuves à Morcenx, bled neuneu des Landes.

Le vieux qui les faisait le plus chier est mort juste après leur départ, trop tard hélas mais ça leur a  fait bien plaisir quand même.

Ici nous dit Violette, ils sont peut-être aussi tarés mais on ne les subit pas,  isolés sur nos 8 hectares quand même bien amochés par le rural qui y vivait - et qui a vendu suite au cancer de son petit-fils, 14 ans, unique héritier -

Cancer si jeune ? pas étonnant, avec une ferme isolée avec de la laine de verre, les eaux usées qui se déversent le long du potager, les produits anti-limaces, Round-Up etc, les tas d'ordures déposés par-ci par-là.

Une fois encore, on va devoir nettoyer la merde de ces crados du Sud-Ouest.

Sur ces 8 hectares, comme sur les terrains de nombreuses fermes visitées dans la région, peu d'arbres fruitiers, malingres car plantés trop serrés.

Pas UN pied de vigne ! pas de fruits rouges, de noisetiers, de pruniers ... et tellement de cailloux dans le potager que les carottes poussent à l'horizontale !

L'ancien proprio, acharné viandard, était trop occupé à chasser pour travailler sa terre.

Ce qui nous rappelle les paysans du Midi, qui se marraient quand les pieds-noirs ont commencé à défricher la garrigue mais on tiré la gueule quand ils ont vu leurs magnifiques vergers et vignobles.

Entre ces ruraux qui ont dévasté faune et flore, empoisonné terres et rivières, et les citadins qui se tapent des kms en bagnole pour se rendre de leur lotissement campagnard à leur boulot, bonjour les dégâts !

Et ce sont les écolos qu'ont met à l'index ...

 

Repost 0
Published by Ass.renseignements-genereux - dans Le jardin de Violette
commenter cet article
13 juillet 2013 6 13 /07 /juillet /2013 19:47

 

 Reçu cette info de Azer, que nous remercions :

 

Objet: Proposition d'un cadre législatif visant à l’abolition de l’expérimentation animale dans l’Union européenne.

C'est le moment de se faire entendre .

 
A diffuser sans modération !


https://ec.europa.eu/citizens-initiative/ECI-2012-000007/public/index.do?oct_path=%2Fsignup.do&lang=fr&initiativeLang=fr&oct_system_state=OPERATIONAL&oct_collector_state=true&currentLanguage=fr

http://ec.europa.eu/citizens-initiative/public/initiatives/ongoing/details/2012/000007/fr

Qui ne tente rien n'a rien , dit le proverbe ...

Repost 0
Published by Ass.renseignements-genereux - dans à exploiter !
commenter cet article
31 janvier 2013 4 31 /01 /janvier /2013 11:45

 

Après le meurtre d'une joggeuse nîmoise et l'arrestation très rapide de son meurtrier, on rappelle le scandale, vite étouffé, du labo qui il y a quelques années trouvait des traces de poudre sur les manches de suspects et en faisait donc des coupables: normal, puisque le labo touchait une prime en cas de résultat positif.

Le laborantin qui avait dénoncé ces faits avait été viré.

Espérons que la même pratique n'a pas cours avec la présence de traces d'adn !

Rajoutons aussi que trouver un coupable, c'est toujours bon pour sa carrière de flic ou de magistrat ...


Ah ! Nîmes ! que des bons souvenirs (voir lien dans la colonne de droite).

Une occasion de rappeler aussi que, sur une petite route de campagne (terme approprié), le candidat Gilbert Baumet s'était tiré une balle dans la guibole pour faire endosser l'agression par ses adversaires de gauche. Dommage qu'il ne se soit pas tiré une balle dans la tête.

Et que le toubib Mounir Benslima, fidèle sbire des ripoux nîmois (il demanda l'internement de Jo après un prétendu examen préalable qui n'a jamais eu lieu), se trouvait "par hasard " derrière la bagnole de Baumet - ben(slima) voyons !- pour le soigner.

 

 

Repost 0
Published by Ass.renseignements-genereux - dans râleries diverses
commenter cet article
24 janvier 2013 4 24 /01 /janvier /2013 21:06

 

 

Reiser-copie-1.jpg

Repost 0
Published by Ass.renseignements-genereux - dans humour
commenter cet article
20 janvier 2013 7 20 /01 /janvier /2013 13:45

 

Ce dimanche à 13h40 sur Canal +,un petit reportage sur le plus grand président (d'Uruguay) qui existe sur cette putain de planète, un anar comme on les aime:

 

Il reverse 90% de son salaire aux mal logés.

Aucun courtisan dans ses basques (avec vue édifiante sur la clique qui morpionne Hollande ), pas de service de protection. 

Roule dans un vieux  tacot pourri.

Dort sur un matelas sans draps.

Travaille dans sa petite pépinière de chrysanthèmes.

A un chien moche de chez moche, à 3 pattes.

 

Et l'Uruguay a un taux de croissance que toutes les grandes nations lui envieraient !

 

 

 

Sarkhollande, ces minables, devraient en prendre de la graine.

 

Vive l'anarchie !

Repost 0
Published by Ass.renseignements-genereux - dans Informations - blog etc
commenter cet article
24 décembre 2012 1 24 /12 /décembre /2012 09:49

 

 

Le père Noël est démasqué !

Repost 0
Published by Ass.renseignements-genereux - dans humour
commenter cet article
7 décembre 2012 5 07 /12 /décembre /2012 21:26
 

 

M. Mittal (de Arcelormittal) vient de mourir et arrive au paradis.
Dieu lui dit :
- Avec tout ce que tu as fait en France et surtout en Lorraine il n'est pas question que je t'accueille au paradis : va directement en enfer.
Trois jours après, Satan frappe à la porte du paradis et dit à Dieu :
- Reprends-le, il m'a déjà éteint 3 fours, ce con !!!...
Repost 0
Published by Ass.renseignements-genereux - dans humour
commenter cet article
6 décembre 2012 4 06 /12 /décembre /2012 07:43

 

On publie en article le commentaire de notre pote Jean-Luc, afin qu'il apparaisse sur les moteurs de recherche -ça fera chier les viandards, ces malfaisants qui nous traitent d'"escrolos" tout en se prétendant eux-mêmes écolos-

 

Le 04-12-12 sur ZDF Frontal21.de (chaîne Allemande) une émission des plus intéressantes sur la dispersion et l'éclatement en milliers d'éclats des plombs de chevrotine. 

 

Ce qui fait que selon l'impact...d'un lièvre vous pouvez foutre plus de la moitié à la poubelle. 

 

Si cette animal n'est pas retrouvé et bouffé par les humains, il servira de repas aux rapaces, aux renards etc. qui de se fait seront empoisonnés au plomb.(voir étude sur les empoisonnements des rapaces). 

    

Les chasseurs vous répondront qu'ils nettoient le canal de tir…qu'il n'y a pas de danger. Mon avis personnel : laissez les croire à leurs conneries, mais surtout laissez leur le soin de se contaminer.

 

http://frontal21.zdf.de/ZDF/zdfportal/web/ZDF.de/Frontal-21/2942216/25531694/3424b2/Die-Themen-der-Sendung-vom-4.-Dezember-2012.html

 

ZDF- Frontal 21

Beitrag: Blei im Wild – Streit um giftige Munition

Sendung vom 4. Dezember 2012

von Natascha Gillenberg

 

On rajoute ce mail reçu il y a 2 jours: 

 

PERDU !

S'improvisant ministre du Budget, Simon Casas, délégataire des arènes de Nîmes pour la tauromachie, a encore perdu l'occasion de se taire ! Il devra renoncer à sa décision et payer ! C'est ce qu'a confirmé récemment la direction générale de la fiscalité à la présidente de l'Alliance Anticorrida. À suivre sur cette page.

vassas

CONDAMNÉ POUR MAUVAIS TRAITEMENTS

Un manadier a été condamné à la demande d'organisations de protection animale dont la SPA des Baux-de-Provence, l'OABA et l'Alliance Anticorrida (qui ont contribué au sauvetage des taureaux) Remerciements : maître Alain Clergerie et Claire Starozinski qui ont travaillé et plaidé bénévolement. Voir les détails.

larousse

C'EST GRÂCE À VOUS...

Les éditions Larousse, qui avaient choisi un torero pour illustrer la couverture du dictionnaire L'espagnol dans votre poche, ont pris la décision, suite à notre dernière campagne, de changer l'illustration de couverture dès la prochaine réimpression. Continuons à écrire, cela porte ses fruits. Prendre connaissance du courrier.

kinepolis

KINÉPOLIS : ÇA L'AFFICHE MAL !

Au Kinépolis de Nîmes figure, dans un des couloirs de sortie des salles, une affiche 4x3 qui fait la publicité pour les corridas. La directrice du cinéma nîmois et le directeur général ont reçu notre courrier de mécontentement. Appuyez notre demande pour obtenir le retrait de ce visuel avec ce courrier à personnaliser.

easy-voyage

EASY VOYAGE S'Y MET...

Ce site offre aux internautes une propagande éhontée de la corrida portugaise avec une grande photo à l'appui. On peut obtenir la suppression de cette promotion grâce à ce modèle à personnaliser selon votre inspiration, en étant évidemment poli pour être entendu.

gas

BIJOUX DE MAUVAIS GOÛT

Les bijoux Gas proposent la collection GOLD MATAD’OR. Leur réponse à notre courrier de mécontentement ne nous satisfait nullement. À l'approche des achats de fin d'année, réclamez l'annulation de cette collection avec ce modèle à personnaliser.

mauvaise-fille

ON N'Y VA PAS

Le 28 novembre est sorti le film Mauvaise fille. Plusieurs scènes ont été tournées à Arles, pour la feria pascale de 2011 et dans les arènes, pendant la corrida de Juan Bautista à laquelle ont assisté les comédiens Izia Higelin et Arthur Dupont !

publication

NOS PUBLICATIONS GRATUITES

Nos membres recevront, dans les jours qui viennent, la revue de décembre riche en relations détaillées de nos actions des derniers mois. En effet, la cotisation à l'Alliance Anticorrida comprend l'envoi de trois publications annuelles en couleurs à votre domicile mais également l'adhésion à l'association. Alors, n'hésitez plus à nous rejoindre sur notre page boutique.

 


facebook tweeter faire un don ALLIANCE ANTICORIDA - B.P. 77023 - 30910 Nîmes cedex 2

 

 

 

Repost 0
Published by Ass.renseignements-genereux - dans à exploiter !
commenter cet article
5 décembre 2012 3 05 /12 /décembre /2012 07:53

On reçoit régulièrement des infos d'Intelligence Verte. Voici un extrait d'article.

 

Les RG: nos potes les asticots sont d'accord, ils ne bouffent que du bio  sous peine de crever (vous ne verrez d'ailleurs pas d'asticots dans les cadavres d'humains et animaux pesticidés, qui ne se décomposent plus. On trouve de plus en plus de cadavres d'animaux momifiés dans les campagnes, beurk ! et en plus les chasseurs trébuchent dessus et les balles partent ... ce qui fait de nouveaux cadavres dans la nature) .

 

Et les terres pesticidées sont rendues si compactes suite à la mort des vers de terre et autres bestioles creuseuses, remueuses et nettoyeuses que l'eau ne peut plus les pénétrer : bonjour les inondations !

 

Réponse d'une lectrice suite à l'article du Nouvel Observateur "Utopie du bio"

Réponse de Bénédicte Delloye, à la suite de l'article "L'utopie du bio", paru dans le Nouvel Observateur en novembre 2012. Bénédicte est maraîchère bio et ancienne stagiaire à la ferme de Sainte Marthe.
Contact : bdelloye@gmail.com
Son site : www.benedictealacampagne.com

 

Bruxelles, le 12 novembre 2012

Cher Monsieur Gruhier,

Permettez-moi de vous envoyer quelques mots à propos de votre article « L’utopie du bio » paru dans le Nouvel Obs du 1er novembre dernier. Sa lecture m’a à la fois mise en colère et attristée tant par son contenu, son angle de vue, son argumentaire que par l’impact néfaste qu’il peut avoir sur le public.

Alors que ce même Nouvel Obs se faisait il y a quelques semaines le défenseur de Gilles Séralini et de l’étude sur les OGM, voilà qu’aujourd’hui, on peut lire dans vos colonnes des choses sur le/la bio – on s’en fiche un peu non ? – qu’on ne peut pas laisser écrire sans réaction ni quelques mises au point.

Pour votre information, formée dans une grande école de commerce à Bruxelles, j’ai un parcours de consultance et de gestion de projets en grandes entreprises doublée de 7 années au sein de l’Union Européenne en promotion de l’environnement dans l’industrie. Et aujourd’hui, après une formation en agriculture biologique à la Ferme Sainte-Marthe, jeune maraichère en devenir avec un respect pour la nature et le sol chevillé au corps.

Je ne connais pas votre niveau de maîtrise et d’intérêt sur le sujet, ni même votre motivation à écrire sur le bio. Cependant, outre la condescendance dont vous faites preuve en qualifiant l’agriculture bio – je cite - de « sympathique concept » alors que c’est le modèle qui a prévalu pendant des siècles (sans qu’il soit nécessairement qualifié comme tel), votre article est truffé d’éléments réducteurs et entretenant des fausses informations au sujet d’une agriculture qui n’a d’autre objectif que de respecter le vivant.

Laissez-moi reprendre quelques points de votre article

- « ....Réputée meilleure pour la santé (sauf celle de notre portefeuille)... » : élevons un peu le débat. Savez-vous que le kilo de tomates issu de l’agriculture conventionnelle que vous paierez 1€ au supermarché, vous l’avez en fait payé 2, voire 3 € ? Pourquoi ? Parce que ce producteur de tomates tire ses revenus à plus de 80% des subsides qu’il reçoit de la Politique Agricole Commune (PAC). Et à votre avis, d’où vient cet argent ?

Pour rappel, le budget de la PAC (56 milliards d’€) est le plus gros budget de l’Europe – 40% du budget total - et la France en est bénéficiaire net avec un montant de subsides agricoles de plus de 11 milliards d’€ en 2008. Et quand je dis la France, ce sont à plus de 80% les agriculteurs conventionnels qui reçoivent cet argent, pas les agriculteurs bios.

L’agriculteur bio facturera le kilo de tomates à 3€ parce que c’est le juste prix... du maraîchage éthique en quelque sorte.

Ce qu’on ne veut pas prendre dans la poche du consommateur, on le prend dans la poche du contribuable. Mais ça, qui le dit ? Qui le sait ?

Dans le même esprit, l’agriculteur conventionnel aura beaucoup plus consommé d’intrants, d’énergie, de pesticides et donc davantage pollué que le producteur bio. Ce sont les fameuses externalités qui n’apparaissent bien souvent nulle part, ou en tout cas pas directement. Les nappes phréatiques sont tellement polluées dans certaines régions de France de par les rejets agricoles que les centrales de traitement des eaux polluées sont de plus en plus chères à construire et à faire fonctionner. Et ici, également, qui paie ce coût supplémentaire ? Regardez votre facture d’eau.

- «...Sans compter que [...] on ne peut jamais être sûr d’acheter bio comme le montre périodiquement la découverte de réseaux frauduleux...».

Est-ce un argument intelligent et défendable que, parce qu’il y de la fraude, on doit discréditer et mettre en doute l’ensemble d’un secteur, d’une profession ? Vous ne pensez pas qu’il y ait des voyous partout, des fraudeurs, des profiteurs, dans le bio comme ailleurs ? Là où les sceptiques et les esprits chagrin demandent, que dis-je, exigent presque, à celui-ci d’être irréprochables, alors que les mêmes tolèrent tant de manquements à l’agriculture conventionnelle ? L’argument est facile et digne du café du commerce. Qu’il est facile de voir la paille dans l’œil du voisin et ne pas voir la poutre dans le sien !

- « Dans son livre Bio, fausses promesses et vrai marketing, Gil Rivière-Wekstein... » - Savez-vous qui est ce Monsieur si ce n’est une sorte de propagandiste et de négationniste- bio-sceptique pour être politiquement correct - patenté des dégâts causés par l’agriculture industrielle, l’agroalimentaire et l’industrie phytosanitaire ?

Le Round-Up est un produit miracle, les OGM et l’agriculture intensive industrielle vont régler les problèmes de la faim dans le monde, non les abeilles n’ont pas disparues, etc, etc... Allez-voir le site http://www.agriculture-environnement.fr/ ou encore http://alerte- environnement.fr et vous comprendrez mieux.

Maintenant, comme l’objectif de votre article était sans doute de mettre en lumière les doutes qui peuvent planer sur le bien-fondé de l’agriculture bio, il était normal d’y faire référence.

Je pense néanmoins que votre papier aurait gagné en crédibilité et en sympathie vis-à-vis de votre lectorat si vous aviez fait référence à des gens comme Pierre Rabhi, Claude Bourguignon, Philippe Desbrosses ou encore Edgar Morin pour n’en citer que quelques-uns... Dommage.

- « ..De toute façon, ses rendements, comparés à ceux de l’agriculture conventionnelle, sont au mieux moitié moindres... ».

Mais bon sang, d’où tenez-vous ces chiffres ? Et sur quelles bases faites-vous de telles affirmations ? Le rendement par agriculteur est peut-être plus important parce qu’aujourd’hui, avec la monoculture comme norme, une exploitation de 300 ha de blé peut être gérée par un seul agriculteur qui répétera les mêmes tâches à longueur d’année. Quid des autres cultures ? Il devient dépendant pour tout le reste – et vous aussi.

L’agriculteur conventionnel consomme aujourd’hui au bas mot 8 calories fossiles – beaucoup plus pour le hors-sol - pour produire une unité de calorie agricole. Vous trouvez ça un modèle rentable et soutenable en ces temps de rareté et de cherté énergétique ? Supprimez les subsides de la PAC et le modèle s’écroule.

Les agricultures traditionnelles, locales, en Afrique, en Asie, en Amérique Latine sont bien plus rentables à l’hectare parce que les techniques développées permettent des mélanges de cultures sur la même terre, parce que ces agricultures combinent élevage, sylviculture et agriculture.

Elle nécessite plus de main d’œuvre, plus de savoir, plus de techniques mais elle permet aux gens d’être autonomes et de produire pour faire vivre leur famille et souvent voire plus. Ceci, tout en respectant l’environnement et les lois de la nature.

L’agriculture bio est beaucoup plus technique qu’on ne croit et a de multiples facettes. Elle nécessite une maitrise des savoirs bien plus vastes que l’agriculteur conventionnel perché sur son Massey toute la journée à sulfater un champ désespérant morne.

Seulement voilà, imagine-t-on aujourd’hui qu’un agriculteur soit quelqu’un de savant ? Il faudrait effacer des dizaines d’années de dévalorisation systématique d’un métier qui a été délibérément organisée par les politiques au lendemain de la guerre pour développer l’industrie et vider les campagnes.

A titre de réflexion, il reste aujourd’hui moins de 600.000 agriculteurs (contre près de 4 millions en 1950). Il y a aujourd’hui plus de 3 millions de chômeurs en France... Quel homme politique aura aujourd’hui le courage de proposer une véritable relocalisation de l’agriculture, une sorte de new deal agricole pour mettre en place un modèle soutenable d’un point de vue économique, social et environnemental ? Ce modèle existe. Un rapport commandé en 2005 par le Ministère de l’écologie et du développement durable le démontre mais personne n’en parle. Trop explosif...

- « ...il lui faudrait donc au bas mot, deux fois plus de surface pour réussir à nous nourrir, alors que la France importe déjà un tiers de ses denrées bio. Cherchez l’erreur... ».

Cherchez les erreurs vous voulez dire... car votre affirmation en est truffée.

Concernant la relation surface/nourriture produite, le modèle agricole moderne est bien entendu reconnu pour avoir des rendements extraordinaires par hectare mais à quel prix ? A-t-il pour autant réussi à avoir donné à manger à tout le monde sur notre planète qui, je vous les rappelle, compte aujourd’hui pas moins d’un milliard de gens qui ne mangent pas à leur faim et un autre milliard qui souffre de carences diverses dues à une alimentation insuffisante ? La réponse est dans la question. Et je ne parle même pas de la destruction des sols, de la perte de biodiversité, etc...

Et c’est là que se trouve le paradoxe de la faim : des pays d’Afrique comme le Zimbabwe, l’Ethiopie, le Sénégal avaient des agricultures locales très performantes parce qu’adaptées à leur climat, à leur sol et à leurs traditions, voire même aussi à leur estomac. Aujourd’hui, ces gens se sont vus dépossédés de leurs terres pour cultiver des denrées alimentaires destinées à l’exportation à des prix fixés par les marchés mondiaux et ils se sont retrouvés sans suffisamment de ressources pour se nourrir et vivre décemment. Sans compter que leurs terres leur ont été souvent volées pour cultiver des matières premières destinées aux agro-carburants. Pétrole contre nourriture...

Revenons à la France. Plus de la moitié de la surface agricole utile n’est pas cultivée en France alors que pas moins de 15.000 camions passent tous les jours la frontière à Perpignan remplis de fruits et légumes venant du Maroc, d’Espagne, du Portugal... Là, je dis, oui : cherchez l’erreur. Il ne faut pas se tromper de débat.

- « ...La plupart des phosphates naturels autorisés en AB sont riches en cadmium, ce qui n’est pas la cas des phosphates purifiés de l’agriculture conventionnelle... ».

Vous savez à quoi me fait penser cette allégation ? Aux paquets de bonbons qui affirment haut et fort que ceux-ci ne contiennent pas de matières grasses mais qui se gardent bien de dire qu’ils contiennent la liste quasi exhaustive de tous les édulcorants, colorants de synthèse et autres exhausteurs de goût. Cela s’appelle de la mauvaise foi ou encore du mensonge par omission. Très connu comme tactique mais de moins en moins efficace par ces temps de prise de conscience de la société civile.

Je vous rappelle aussi que l’agriculture conventionnelle française utilise chaque année près de 80.000 Tonnes de produits phytosanitaires : fongicides, engrais, herbicides, insecticides...

Je m’arrête là. Je passe sur vos références aux cristaux, forces astrales et pétainisme parce que là, j’ai comme l’impression qu’il vous manquait quelques signes pour satisfaire votre rédacteur en chef.

Quant aux dérives du bio en bio business ou bio industriel provoquées par le lobbying de l’agro alimentaire auprès des institutions européennes, alors là, je dis oui, bravo. Seulement, vous n’en parlez que sur trois lignes. Et là aussi, il ne faut pas se tromper de cible : ce n’est pas le bio qu’il faut pointer du doigt mais les pratiques de l’agroalimentaire et de la grande distribution qui depuis des décennies n’ont de cesse de flouer – je reste polie - outre le législateur, et leurs fournisseurs et les consommateurs.

Monsieur Gruhier, je lis le Nouvel Obs depuis que j’ai 18 ans – j’en ai 30 de plus aujourd’hui – et c’est un article sur l’agriculture biologique dans votre journal paru il y a près de 10 ans qui m’a donné l’envie à l’époque de changer de carrière.

Plutôt que de partager vos doutes et votre scepticisme, vous aviez deux options :

  • Evoquer le pillage et l’appropriation à des coûts ridicules – 0,90€ l’hectare - des terres en Afrique, en Amérique Latine par des fonds d’investissement à des fins de spéculation, l’appropriation du vivant par les semenciers – Cargill, Syngenta et autres – au détriment des paysans ou encore les partenariats douteux Monsanto/Fondation Bill Gates pour diffuser les OGM en Afrique sont de sujets qui auraient davantage mérité un écho dans vos colonnes.
  • Ou alors parler de la forêt qui pousse... Vous savez, ces milliers d’initiatives individuelles, locales qui fleurissent partout dans le monde comme autant d’oasis de survie, de souhait d’un autre monde.

Je reste à votre disposition si vous souhaitez prolonger le débat. Bien à vous.

Bénédicte Delloye
bdelloye@gmail.com
www.benedictealacampagne.com

Pour consulter l'article du Nouvel Observateur, cliquez ici.

Repost 0
Published by Ass.renseignements-genereux
commenter cet article
5 décembre 2012 3 05 /12 /décembre /2012 07:21

 

Nous avons reçu ce commentaire, que nous publions.

 

Tout d’abord bravo pour votre blog, car il est très intéressant. Nous vous remercions pour le post de notre vidéo (http://www.melipharm.com/reportage-tf1 ).

 

Nous avons eu la chance d’avoir une nouvelle vidéo qui montre les formidables résultats d’un dispositif médical à base de miel, en l’occurrence notre produit, en milieu hospitalier. Vous pouvez la visionner sur http://www.melipharm.com/reportage-allo-docteurs .

 

N’hésitez pas à nous contacter.

 

Et ce conseil de Mathilde, pour les bas du front  qui souffrent de sinusite:

 

Pendant 3 jours, 1 fois par jour, 3 gouttes d'huile essentielle d'origan dans une cuillerée d'huile d'olive, à avaler cul-sec, car l'origan c'est aussi fort que de l'acide chlorhydrique !  un petit bain de bouche avec de l'huile est conseillé, avant d'avaler cette mixture.

 

C'est le remède le plus efficace contre la sinusite. Ne reniflez surtout pas le flacon car vos naseaux vont s'enflammer, ouille ouille ouille ! continuez sagement à sniffer votre ligne de coc' ...

 

On vous rappelle que les rubriques "Connaissance de l'humain" sont mal rédigées, mais utiles et intéressantes.

Repost 0
Published by Ass.renseignements-genereux - dans à exploiter !
commenter cet article

Présentation

  • : assrenseignements-genereux.over-blog.com
  • assrenseignements-genereux.over-blog.com
  • : Infos variées de libertaires sur écologie, actions citoyennes, politique, mais aussi ésotérisme.
  • Contact

Recherche

Archives