Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 août 2010 2 17 /08 /août /2010 15:42

 

 

Une pétition à signer d'urgence et à  faire signer :

 

 

http://www.cyberacteurs.org/actions/presentation.php?id=146

 

Désolés mais le lien ne semble pas valide, on va essayer d'arranger ça mais ...

 

 

Sinon, lisez et recherchez  sur le net, les appels à soutien ne manquent pas. 

 

 

Sakineh Mohammadi Ashtiani, 43 ans, mère de deux enfants, est détenue dans le quartier des condamnés à mort de la prison de Tabriz (nord-ouest de l’Iran) et risque toujours d’être exécutée. Aux alentours du 7 juillet, à la suite d’une vague de protestations internationale, des hauts responsables de Tabriz ont demandé au responsable du pouvoir judiciaire d'accepter que cette femme soit pendue au lieu d'être lapidée.

 

 

explicatif

Selon Amnesty International Belgique
http://www.isavelives.be/fr/node/5649  


En mai 2006, Sakineh Mohammadi Ashtiani a été déclarée coupable d’avoir eu une « relation illicite » avec deux hommes et s’est vu infliger une peine de 99 coups de fouet. Malgré cela, elle a par la suite été reconnue coupable d’« adultère en étant mariée », ce qu’elle a nié, et condamnée à mort par lapidation.


À la suite du tollé international de ces dernières semaines, provoqué par la condamnation à mort par lapidation de Sakineh Mohammadi Ashtiani, l'ambassade d’Iran à Londres a annoncé, le 8 juillet, que cette femme ne serait pas exécutée par lapidation, mais n’a mentionné aucune autre méthode d’exécution. Le 10 juillet, le responsable du Haut conseil iranien des droits humains a déclaré que cette affaire serait réexaminée bien que, a-t-il affirmé, le droit iranien autorise les exécutions par lapidation. Cependant, le 11 juillet, le chef des autorités judiciaires de la province de l’Azerbaïdjan oriental, Malek Ezhder Sharifi, a fait savoir que la condamnation à mort par lapidation prononcée contre Sakineh Mohammadi Ashtiani était toujours en vigueur et qu’elle pouvait être appliquée à tout moment sur décision du responsable du pouvoir judiciaire en Iran, l’ayatollah Sadegh Larijani. Malek Ezhder Sharifi a également indiqué que Sakineh Mohammadi Ashtiani avait été condamnée à la peine capitale dans le cadre de l’affaire concernant le meurtre de son mari, ce qui a été contesté par l'un de ses avocats : la famille de la victime lui aurait accordé son pardon mais elle aurait été condamnée à 10 années d'emprisonnement pour « complicité ».

Le 14 juillet, Sajjad Qaderzadeh, le fils de Sakineh Mohammadi Ashtiani, a été convoqué à la prison centrale de Tabriz. On pense qu'il a été interrogé par des représentants du ministère du Renseignement, qui pourraient l’avoir menacé de ne plus répondre aux questions sur sa mère.

Merci d'agir avant le 26 aout

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Ass.renseignements-genereux - dans à exploiter !
commenter cet article

commentaires

Yog 17/08/2010 17:04



C'est fait!



Ass.renseignements-genereux 18/08/2010 20:36



Merci !



Présentation

  • : assrenseignements-genereux.over-blog.com
  • assrenseignements-genereux.over-blog.com
  • : Infos variées de libertaires sur écologie, actions citoyennes, politique, mais aussi ésotérisme.
  • Contact

Recherche

Archives