Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 janvier 2010 4 07 /01 /janvier /2010 01:08


Ou   le   portrait  d'une  tête  de  noeud  par  un  trou  du  cul  sans  fesses :

Le rapport Besson  au  PS  en  2007 (têtes de chapitres,
 ou allez directement à la conclusion, savoureuse )

                                         
arton86

INTRODUCTION

CHAPITRE 1 : NICOLAS SARKOZY OU L’APOLOGISTE
DU MODELE COMMUNAUTARISTE RELIGIEUX

Son projet : réguler la société par les religions
Une stratégie de marketing politico-religieuse
Un projet de société d’inspiration américaine
Le retour des religions dans la vie publique française
Les religions comme solution aux problèmes des banlieues
Les religions comme légitimation du retour de l’ordre moral
Les religions comme substitut à l’État-providence
Les religions comme garant de la bonne éducation des jeunes
Les dérives de cet activisme communautariste
La remise en cause de la loi de 1905
La remise en cause du modèle laïque français
Le risque de promotion des sectes
La promotion des intégristes musulmans français
Première erreur d’analyse : l’UOIF serait représentative
des musulmans de France
Deuxième erreur d’analyse : l’UOIF serait seulement
fondamentaliste mais pas intégriste
Troisième erreur d’analyse : l’UOIF se modérerait au sein du CFCM
La rupture avec le modèle français républicain

CHAPITRE 2 : NICOLAS SARKOZY OU LE SÉCURITAIRE DANGEREUX
ET INEFFICACE

Sa pensée : une conception manichéenne de la sécurité
La sécurité au dessus des libertés ou la crispation sécuritaire
Le tout répressif ou la prévention abandonnée
Le tout carcéral ou le choix de la solution américaine
Le tout policier ou le pouvoir judiciaire inféodé au ministère de l’intérieur
Son action : un activisme législatif pour rassurer…
La loi sur la sécurité intérieure ou de nouveaux délits
censés régler l’insécurité
Le délit de stationnement dans les halls d’immeubles
ou la stigmatisation des jeunes
Le racolage passif ou la transformation des prostituées
en délinquantes
Le délit de mendicité ou le retour aux solutions du 19ème siècle.
Sommaire
L’inquiétante « rupture tranquille » de Monsieur Sarkozy 2

Les lois sur l’immigration ou la production assurée de clandestins
La loi du 26 novembre 2003 ou un échec reconnu à demi-mot
La loi du 24 juillet 2006 ou le faux alibi de l’immigration choisie
Le projet de peine automatique pour les multirécidivistes
ou la volonté de toujours copier les États-Unis
Ses résultats : des échecs derrière une communication triomphaliste.
Le succès de la lutte contre l’insécurité ou l’illusion médiatique de l’efficacité
La lutte conte le terrorisme ou le succès de la spécificité française
Le renseignement ou la myopie face aux crises de notre société.
La baisse de la délinquance ou le discours mystificateur
La réalité cachée ou les échecs derrière la communication triomphaliste.
Les violences contre les personnes : + 27 %
Les infractions aux stupéfiants : + 58 %
Sangatte ou l’embourbement après la fermeture.
La crise de la canicule pendant l’été 2003 ou un ministre de l’intérieur
miraculeusement épargné par les médias

CHAPITRE 3 : NICOLAS SARKOZY OU LE VRAI LIBERAL
SOUS COUVERT D’UN FAUX PRAGMATIQUE

Un piètre bilan économique et social
Un libéral pur et dur camouflé derrière un pragmatisme de façade
Derrière une impression tenace d’improvisation des convictions empruntant au libéralisme le plus débridé .
Une France volontairement décriée, prélude à une thérapie de choc
Les dangers d’une révolution libérale – le volet économique
Orchestrer l’effacement de l’État
Permettre aux riches de s’enrichir davantage
Réhabiliter le travail ? Le précariser plutôt !
Les dangers d’une révolution libérale – le volet social.
Gommer les mécanismes de redistribution verticale
Aider davantage les familles et les classes moyennes
aux dépens des plus pauvres
Placer les plus démunis sous surveillance et les aides auxquels
ils prétendent sous conditions
L’élection de Sarkozy, une menace pour la sécurité économique des personnes


CHAPITRE 4 : NICOLAS SARKOZY OU LE CLONE DE BUSH

Le rêve américain et le rêve européen
Le reniement du modèle européen
L’adhésion au modèle américain
Un modèle aux fondements fragilisés
Un modèle aux performances contestables.
Un ascenseur social bloqué
Un marché du travail artificiellement efficace.
Une intégration faussement performante.
Une société malade
Un système social réduit aux acquêts
L’adhésion au conservatisme de Bush
Nicolas Sarkozy, l’américain
Nicolas Sarkozy, l’atlantiste convaincu – le soutien inconditionnel
à la guerre en Irak
Nicolas Sarkozy, le conservateur
Un même style.
Un même discours moral d’essence essentiellement religieuse.
Une même tentative de redéfinition du crédo-conservateur


CONCLUSION :

-Il se prétend efficace mais a collectionné les échecs
-Nicolas Sarkozy veut incarner le volontarisme mais fait en réalité le
choix de la démission en politique
-Nicolas Sarkozy promet la sécurité pour tous mais prépare en fait l’insécurité de chacun
-Nicolas Sarkozy se prétend aux services de l’ensemble des Français
mais sert avant tout sa clientèle
-Nicolas Sarkozy veut incarner l’avenir de la France mais propose en
fait les recettes du passé
-Nicolas Sarkozy souhaite doter les religions d’un véritable statut
-Il se prétend porteur d’une ambition pour la France mais ne vise qu’à
satisfaire sa boulimie de pouvoir et sa volonté de puissance.

                                               cochon


                                              Cochon  qui  s'en  dédit  !

Partager cet article

Repost 0
Published by Ass.renseignements-genereux - dans Sarközy et-ou sa clique
commenter cet article

commentaires

Anne 07/01/2010 11:39


Bonjour les RG !  Jo, je préfère tes petits textes en début de blog, comme les noces en Auvergne ouJésus Bové  AH ! SI VOUS AVIEZ OSE BOVE ! :  pourquoi  ne pas en écrire d'autres
?


Jo 07/01/2010 11:43


Pas le temps, et je préfèrerais  sortir du tiroir mon projet de film sur les amours impossibles entre une faucheuse et un préfet. Mais impossible de trouver et le temps et un
scénariste ... j'ai bien eu un bon contact avec FR3 Auvergne, mais la productrice est aussi surbookée que moi et toujours en déplacement  !


Nostradamou 07/01/2010 11:07


Philippe  Seguin est mort.  Taureau-Chèvre, bien de ses signes:   rancunier, coléreux, amateur de bonne bouffe ... enfin débarrassé des
fripouilles Sarko, Pasqua etc. qui lui rendent hypocritement hommage aujourd'hui.


Jo 07/01/2010 11:22


Pour le gnouf, j'ai un abonnement mais 1) les ripoux à mes basques sont morts de cirrhose ou à la retraite  2) les pourristrats qui m'ont adressé des menaces de big poursuites n'ont
pas donné suite quand ils  ont appris mon identité et celle du nabot - "mal définies" pour être polie - . Donc pour le moment j'invective peinarde ...

Ma soeur jumelle,  qui détestait mon côté provoc, "embrouille"  et grossier,  a dû à sa conduite "propre" (polie, honnête, jamais de mensonges) d'être embastillée puis suicidée : ces
gens-là aiment les proies à priori faciles ( avec elle, chieuse de première, ils sont quand même tombés sur un os  même s'ils ont fini par gagner).

Philippe Seguin grand gosier avaleur de la bonne soupe du pouvoir et des p'tits cailloux qui trainent au fond de l'assiette.
 Ses signes en ont fait effectivement un grand caractériel coléreux impulsif - ne sachant pas se contrôler -   mais les flagorneurs vont faire le faux portrait   d'un
contestataire, d'un rebelle, bref ils vont l'utiliser post-mortem pour redorer leur (mal)propre  blason,  les  Besson, Sarko, Pasqua et Cie.

Ou quand les défauts deviennent des qualités ... beurk !


Marc de café 07/01/2010 01:18


Jo, tu vas encore passer ton anniversaire au gnouf  !


Présentation

  • : assrenseignements-genereux.over-blog.com
  • assrenseignements-genereux.over-blog.com
  • : Infos variées de libertaires sur écologie, actions citoyennes, politique, mais aussi ésotérisme.
  • Contact

Recherche

Archives