Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juin 2010 7 13 /06 /juin /2010 13:00

 

Jo vient de vous raconter quelques souvenirs de libertaire, et nous de semer du sarrasin.

 

Albertine, on t'aime

 

La libertaire et la plante nous rappellent Albertine, mais bon, lisez sa biogue sur Wikipédia, ça vous cultivera un peu.

 

Albertine avait nargué ainsi ses juges :

 

 « Je n'ai aucun remords. Quand j'en aurai, je vous préviendrai » ce qui était courageux pour l'époque !  puis elle avait chouravé une bricole au Prisu de  Nîmes (à ce sujet on peut vous dire que la quasi totalité des produits de markets-pas-supers sont volés par les employés).

 

Belle époque où les codes barres (radioactifs parait-il) n'existaient pas et où on décousait nos poches pour enfourguer plein de bonnes choses dans les doublures de nos très épaiiiisses vestes ! 

 

Tout ça pour en arriver à une copine, costaude lesbienne baraquée camionneur, caissière à Prisu.  Devinez qui lui faisait livrer des gerbes de fleurs à la caisse? l'épouse du préfet, raide dingue.  Et avec qui elle s'envoyait en l'air ?  avec ... l'épouse du chef de gendarmerie !

 

Bon, c'était il y a 20 ans, y'a prescription ...

 

Cette copine a aussi tapiné par minitel rose et nous en racontait d'incroyables sur les bourgeoises de Nîmes, telle la vieille de cet immeuble chicos sur la plus belle avenue, qui se mettait à 4 pattes et demandait à notre copine de lui planter une bougie allumée dans le cul, et faisait ainsi le tour de sa table de salle à manger.  

 

Jo a raison, ce texte est lourd mais c'est du brut de décoffrage, et surtout du vécu merdeux de ce 20eme siècle merdique.  Pour du libertinage bien écrit et la description d'une époque plus haute en couleurs, allez sur notre lien dans les commentaires ! 

  

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Ass.renseignements-genereux - dans vécu...
commenter cet article

commentaires

Dan 14/06/2010 07:39



Il s'agissait pour Albertine du Prisu d'Alès, plutôt, non ? peu importe, je viens ici pour rappeller cette anecdote:


Les flic avaient bombardé la pelouse devant Prisu-Nîmes de parfum pour chasser les sdf, la pelouse avait crevé et les mecs étaient revenus. Ils les ont alors
transportés en rase campagne et abandonnés là, en plein hiver, sans chaussures.



Les RG 14/06/2010 07:45



Toujours sympas, les ripoux ! au service du peuple, mais après tout le peuple est souverainement con et n'a que les gouvernants et leurs sbires qu'il mérite.


Et cerise sur le gâteau il a grâce à son Sarko l'Europe dont on ne voulait pas, merci au peuple souverainement con !



Jo 13/06/2010 23:14



Un article qui démarrait bien avec Albertine Sarrazin, mais qui se termine plutôt minablement !


Il faut dire aussi qu'écrire vite sur des comportements sordides, ça ne peut rien donner de bon. Je vais essayer de retrouver un lien coquin, vous verrez la différence : ça s'appelle le talent.



Jo 13/06/2010 23:35



Voici le lien d'un texte sur les moeurs des bourges autrement mieux écrit. Les RG, prenez-en de la graine !


Manuel de civilité pour les petites filles


Avec les domestiques



Présentation

  • : assrenseignements-genereux.over-blog.com
  • assrenseignements-genereux.over-blog.com
  • : Infos variées de libertaires sur écologie, actions citoyennes, politique, mais aussi ésotérisme.
  • Contact

Recherche

Archives