Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 janvier 2009 5 30 /01 /janvier /2009 22:20

                                                                     


C'est l'histoire d'un jeune novice qui arrive au monastère.

La tâche qui lui est assignée est d'aider les autres moines à recopier les anciens canons et règles de l'église. Il remarque avec étonnement que ces moines effectuent leur travail à partir de copies et non à partir des manuscrits originaux. Il va donc voir le Père supérieur, en lui faisant remarquer que si jamais quelqu'un a fait un jour une petite erreur dans une copie, celle-ci s'est évidemment propagée dans toutes les copies ultérieures.

Le Père supérieur lui répond :

- Cela fait des siècles que nous procédons ainsi, que nous copions à partir de la copie précédente, mais je trouve que ta remarque est bonne, mon fils.

Merci à Ydel

Le lendemain matin, le Père supérieur descend dans les profondeurs du sous-sol du monastère, et ouvre, avec une vieille clé rouillée, la lourde porte d'une cave où sont précieusement conservés dans de grands coffres les manuscrits et parchemins originaux. Cela fait des siècles que personne n'y a mis les pieds et les scellés des coffres sont intacts. Il y passe la journée toute entière, puis la soirée, puis toute la nuit, sans donner le moindre signe de vie. Les heures passent et l'inquiétude des moines grandit. A tel point que le jeune novice se décide enfin à aller voir ce qui se passe. Il descend au sous-sol et finit par y trouver le Père supérieur complètement hagard, blême, les vêtements déchirés, le front ensanglanté, se cognant sans relâche la tête contre les murs de pierres vénérables. Le jeune moine se précipite et lui demande :

- Mais ! Père supérieur, que se passe-t-il donc ? Que vous est-il arrivé ?

- AAAAAAAAAAAHHHHHH ! Les cons ! Mais quels cons ! ! ! ! ! ! ! C'était voeu de "charité"... pas de "chasteté" ! ! ! ! ! !"
                                                                                       Auteur inconnu.
CHASTETE  PEUT-ETRE,   MAIS  CELA  N' EMPECHE  PAS  LE  PAPE  ADOLF  2  D ' ETRE  UN  ENCULE  !


Illustré (humm) par cette chansonnette :

Nous sommes les moines de Saint-Bernardin (bis)
Qui nous couchons tard et nous levons matin (bis)
Pour aller à matines, vider quelques flacons
Voilà c' qu'est bon et bon et bon!

Et voilà la vie, voilà la vie, la vie chérie ah! ah!
Et voilà la vie que les moines font.


2. Pour notre déjeuner du bon chocolat (bis)
Et du bon café que l'on nomme moka (bis)
Et la tarte sucrée et les marrons d' Lyon
Voilà c' qu'est bon, et bon et bon!

3. Pour notre dîner de bons petits oiseaux (bis)
Que l'on nomme caille bécasse ou perdreau (bis)
Et la fine andouillette et la tranch' de jambon
Voilà c' qu'est bon et bon et bon!





L'illustration est extraite de Chansons Cochonnes
Chansons estudiantines traditionnelles adaptées en bandes dessinées par L-M CARPENTIER - MALIK - JIDÉHEM - KOX couleurs LAURENT album 48 pages cartonné couleur format 22-29cm
Editions Topgame

4. Pour notre coucher dans un lit aux draps blancs (bis)
Une belle nonne de quinze à seize ans (bis)
A la taille bien faite et aux appas bien ronds
Voilà c' qu'est bon et bon et bon!

5. La nuit tous ensemble mous nous enculons (bis)
Jusqu'au jour ensemble nous buvons buvons (bis)
Après dessous la table nous roulons et dormons
Voilà c' qu'est bon et bon et bon!

6. Si c'est là la vie que les moines font (bis)
Je me ferai moine avec ma Jeanneton (bis)
Et couché sur l'herbette j' lui chatouill'rai l' bouton
Voilà c' qu'est bon et bon et bon!


Partager cet article

Repost 0
Published by Assrenseignements-genereux
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : assrenseignements-genereux.over-blog.com
  • assrenseignements-genereux.over-blog.com
  • : Infos variées de libertaires sur écologie, actions citoyennes, politique, mais aussi ésotérisme.
  • Contact

Recherche

Archives