Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 septembre 2008 5 12 /09 /septembre /2008 07:54

 

 

 29/08/2008  :  LES  FLICS   SONT  EN  TRAIN  DE   COGNER     SUR  LA  PORTE  DE  NOTRE   LOCAL  ASSOCIATIF  DE   NÎMES   !

MOTIF  ?    PROBABLEMENT  ENERVES  PAR    CE  TEXTE     sur  le   tabassage d 'un  citoyen  helvète  à  Avi - gnons  : 
  

 

 

http://www.mediatheque.ville-eybens.fr/index.php?action=article&numero=204    ( ce lien ne relate plus le passage à tabac de Patrick Mohr pendant le festival d'Avignon mais son parcours professionnel d'homme de théâtre)

 

 

Les C.R.S sont sympas Enervés  aussi  par  cette  photo  accompagnant  notre  texte . Si  ce  malheureux  n' a  pas  perdu  la  vue  suite  à  cet  arrosage  de  lacrymo,  il  a  de  la  chance ...

AVIGNONSGNONSGNONSGNONSGNONSGNONSGNONSGNONSGNONS   

 

Accueillons-les, s'ils  parviennent à  forcer  la  porte,  avec  leur  boisson  préférée, du  gros  rouge

On  se  met    VITE  VITE  VITE       à  taper  sur  notre  clavier  pour  alerter  différents  sites, en  leur  demandant  d 'organiser  d'urgence  un  blocus  téléphonique  du  commissariat : c 'est  la  meilleure  chose  à  faire !  et  on  met  ici  aussi  cet    APPEL DIRECT   A   NOS  LECTEURS   PRESENTS    ACTUELLEMENT  SUR    CE    BLOG .

 

AMIS ,  la  meilleure  façon  de  nous  défendre, c'est  de  diffuser  cette  alerte    VITE  VITE  VITE   DE  TELEPHONER  DE  SUITE  au  commissariat  et  de  venir  nombreux  sur  notre  blog  ces  prochains  jours.  Nous  avons déjà  beaucoup  de  lecteurs  qui  nous envoient  des  mails , en  réaction  à  nos  appels :  merci ! 

 

 

TELEPHONEZ   AU   COMMISSARIAT  DE  NÎMES  04 66 27 30 00  faire ensuite le 3   POUR   PROTESTER :  pas  d'insultes  ni  d'appels  trop  répétés,  juste  leur  dire  qu'on  est   dans  une  démocratie, pas  en  Chine  ou  en  Iran. Et  demander  ce  qui  se  passe, surtout  pour  notre  présidente  et  amie  Jo, bénéficiaire  d'un  abonnements longue durée chez les ripoux.
 

En principe les appels nombreux les calment : ils craignent les blocus téléphoniques et la médiatisation .

 

ON  COMPTE  SUR  VOUS TOUS  POUR  NOUS  SOUTENIR ,  ET  MERCI  !  Nous  venons  de  décider  de  publier  EN  PLUS  ce  témoignage  sur  l'affaire  des  jumelles  Jacqueline  et  Josiane,   avec  tous  les  risques  que  cela  comporte  pour  nous  et  surtout  pour  notre  amie  Jo . Faites-le  circuler, c 'est  notre meilleure  défense  et  surtout  une  forme  de  réparation  ,  faute  de  celle  que   nous  attendons   des  tribunaux .

 

Puisque  de  toutes  façons  nous  avons  les  flics  sur  le  dos ,  autant  rapporter  cette  affaire  des  jumelles  Jacqueline  et  Jo   -  sans cette nouvelle descente, une de trop ! nous  n' aurions  pas  publié  ces  lignes, tant  elles  sont  d'ordre  privé et appartiennent à un douloureux passé.

 

- En  1980  Pascal , 8 ans, fils de  Jacqueline , est  enlevé, descolarisé puis abandonné à  des marginaux  par  son  père , lui-même  marginal  et  alcoolique,  mais  protégé  par  la  police  car  petit  "indic ". 

 
- Jacqueline  fera  pendant  10 ans  maints  séjours  en  prison ( avec  classiques  attouchements  sexuels  par  les  ripoux  lors  des  transferts )  et  en  psychiatrie  pour  avoir  dénoncé  cette  affaire : médiatisation , tracts ...  quelques  épisodes :
 
- Grève  de  la  faim  en  prison  =  mise  en  isolement  total  en  psychiatrie, avec  les  malades  les  plus  dangereux . Pas  de  droit  de  visite, pas  de  courrier  autorisé. Viol  et  syphilis.
 
- Mitard  en  prison : syphilis  pas  soignée ,  une  pomme  tous  les  2  jours,  Jacqueline boit  au  goutte  à  goutte  d 'une  fuite  de  tuyauterie . Privation  de  visites  et  livres , et  arrosée  de  seaux  d 'eau  froide ( on  est  en  avril ).  L' aumonier  alerté  par  des  détenues   prévient Jo ,  sa   jumelle   ,  in-extremis . Elle  parvient  à  la  faire  libérer   en  écrivant  à  Elisabeth  Badinter  et  en  médiatisant .  Et  prend    illico  3  mois  avec  sursis pour outrage à magistrats  pourristrats  incompétents,  laxistes,  criminels.
 
- Pascal  placé  en  foyer  d 'enfants  dangereux  (!)  doit  un  jour  en  défenestrer  un,  qui l' agressait  au  couteau  et qui  s' écrase  sur  une  toiture  2  étages  plus  bas. Bizarrement il n' est  pas  inquiété : cela  corserait  une  affaire  déjà  gênante ! Pascal  nous  sera  rendu  à  18  ans,  toxico, alcoolique, inculte , et  s' éloignera de nous. 
 
- 1990 . Des  eaux  de  pluies  se  déversent  chez  Jo  et sa fille  de  16  ans  ( appelons-la Chloé )  puis  chez  ses  voisins  du  dessous , les  10  Boukhedenna , délinquants  notoires  qui , furieux , l' agressent  : soins  par  Samu , plaintes ... la  police  , et  en  particulier  l' inspecteur  Nespoulet  qui  a  décidé  de  lui  régler  son  compte , l' accuse  et  tente  par  2  fois, en  vain , de  l' interner.  Les  médecins  refusent.
 
Jo  résume  la  situation  avec  humour  dans  la  presse  locale  : " j'me  suis  battue  à  1  contre  10 , qu'est - ce  qu'on  lui  a  mis  ! " ce  qui  rend  les  flics  furieux.
 
- Un  "ami" enseignant   ( qui sera plus tard viré pour pédophilie )  invite Jo  à passer  chez lui , pour préparer  une  défense  qu 'il  remettra  à  son  frère  magistrat . Il  prétexte  que  cela  va  durer , pour  aller  prévenir  Chloé ( blessée par les voisins et alitée ) et  va  en  fait  la  violer. Elle  n' ose  en  parler  mais  sera  enceinte .
 
Manque de chance c' est  l' inspecteur  Nespoulet  qui  reçoit  la  plainte  de  Jo  et, goguenard, la refuse.
 
- Jo  médiatise , et devient  donc  encore  plus  gênante. Elle  doit  partir  en  Tchécoslovaquie  pour  une  affaire  urgente.  C 'est  Jacqueline  , restée  auprès  de  Chloé , qui  sera  internée ,  pendant  6  mois . Cachant son identité réelle pour que Jo "respire" et s 'occupe clandestinement de sa fille .
 
- Chloé  ,   abandonnée  ( évanouie  de  frayeur )   à  son  sort  bien  que  mineure , téléphone  à  un  camarade  de  classe  , qui  vient  la  chercher :  lui  est  blessé  de  2  balles  dans  la  tête , elle  d' un  coup  de  couteau  dans  la  gorge ,  par  Kaddour  et  Malika  Boukhedenna .
 
- 1996 :  un  individu agresse  et   blesse  Jacqueline ,  qui  est  conduite  par  les  flics ... en  cellule  d 'isolement  en  psychiatrie !  elle  se  pend  à  sa  sortie . 
 
- 1997 :  Jo  a  quitté  bien  sûr  son  appartement dont  elle  continue  à  payer  les  lourdes  traites.  Il  est  incendié  par  des  squatters , et  Jo , heureuse  bénéficiaire  des  assurances  ( à quelque chose malheur est bon )  est  soupçonnée  et  heureusement  disculpée   par  des  témoins . Incroyable  spectacle , quand les flics veulent la cueillir pendant  l' expertise  et  manquent  tomber dans le sol à moitié effondré !  avec  un  expert  éberlué  qui  protège  Jo contre  leur  tentative  de  " saisie " ! 
 
Depuis , ça  continue . Qu 'a  fait  la  gauche, alertée ?    R I E N   .  L'une  de  leurs  petites  élues  , Jany  Arnéguy ,  raconte même  à  qui  veut  l' entendre   que  Jo  est  responsable  de  la  mort  de  sa  soeur  jumelle !    
 
 
 
Précisions   de   Jo :
 
-  Jacqueline  a  gagné  à  titre  posthume.  A  Nîmes  les  pourristrats  ( entre autres la doyenne des juges Danchaud, connue pour ne pas sucer que de la glace ) (1)  m' ont  réclamé  une  consignation  exorbitante :  50.000 francs !  afin  de m' empêcher  de  poursuivre . La  Cour européenne des droits ( du   Doigt  plutôt ) de l' homme  aurait dû les condamner ...  aurait dû .  Police partout   justice  nulle part , refrain  connu .
 
-  Les ripoux   n ' ont    réalisé  que  nous  étions  DEUX  emmerdeuses  que  le  jour   du  suicide, où  ils  pavoisaient  lorsque  hélas  pour  eux  je  leur  tombai  à  nouveau sur  le  képi . Surprise !  
 
- Jojajoja :  qui est qui ?  car  nous  avions  décidé ,  puisqu'ils  tenaient  tant  à  nous  confondre , que  nous  ne  les  détromperions  jamais , habitant  l' une chez l' autre et  mélangeant  nos  papiers.  Mieux : qu' il  valait  mieux  en  cas  de  décès  qu' une  "Josiane"  aisée  survive  à  une  "Jacqueline"  fauchée.
 
 Quand je leur pose la question : " qui suis-je ? qui reste ? "  bizarrement   ils   sont moins pressés  de  répondre  qu' autrefois  de  nous   harceler .  Une  ultime  bavure  , de  taille ,   bien  gênante , n' est-ce  pas , après  la  liste  impressionnantes  des  précédentes ? ! ! !   et  après  tout  c 'est à eux  de répondre ,  pas  à  moi . Et moi, on me trouve si peu crédible ...  
.
                                                                                                                                                             
(1)  Les histoires de c... des magistrats relèvent du privé, sauf quand cela se passe dans les locaux du TGI . Quand je lis  que  tel  magistrat  se  masturbe , que tel autre urine sur lui  le matin en salle d 'audience ( et va en soins psychiatriques   chaque après - midi )  qu' un troisième paierait  des prostituées avec une carte bleue   volée et  que nombre d 'entre eux  font partie de réseaux pédophiles : j' ai rencontré les enfants du juge Roche qui   vous  informent  de  ces  dérives  sur  leur  site. Sans  parler  du  dernier  de  la  liste , bourré  comme  un  flic , qui  tentait  de  pourfendre  des  quidams  avec  une  épée ,  comment  voulez-vous  que je   supporte  d 'être - si mal -  jugée , et salie ,   par  ces  gens-là  ? !  j' avais une voisine lesbienne, employée du Prisunic voisin de la préfecture, qui recevait sur son   lieu de travail des fleurs de la femme du préfet, folle d 'elle. Et cette voisine se tapait  aussi  l' épouse du chef de gendarmerie , qui en avait  marre des brutalités de son dégénéré de mari et se vengeait ainsi ( car une épouse de flic ou de gendarme a bien du mal à porter plainte contre les violences  conjugales )  
Je vous offre pour conclure  cette magnifique formule de  Poivre d ' Arvor je crois :     
                                                                                                                                                                                                                                                                      "Encore une nuit beaucoup trop calme en banlieue, la police a décidé d'intervenir..."       
                                                                      
 

AVIGNONSGNONSGNONSGNONSGNONSGNONSGNONSGNONSGNONS   

Autre  sujet : les  anti-corrida  organisent , le  13  septembre ,  une  grosse  manif  à  Nîmes. C 'est  pourquoi  nous  ouvrons  cette  parenthèse ,  avant  d' aborder  notre  sujet . VENEZ  NOMBREUX  , comme  nos  amis  qui  se  déplacent  depuis  la  Hollande , la  Belgique  et  toute  la  France  !  

Lors d' une manif anti-cor
rida, on  entendait  les flics  s 'excuser, penauds , auprès de  la  viande  saoule  qui nous balançait  insultes et carafes   d 'eau :  " on est obligés de  les  accompagner,  ces  emmerdeurs"
                                                               
AVIGNONSGNONSGNONSGNONSGNONSGNONSGNONSGNONSGNONS

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Assrenseignements-genereux - dans Informations - blog etc
commenter cet article

commentaires

f 23/03/2011 13:19



J'ai la nette impression que sa ne tourne pas rond dans vos têtes .



Ass.renseignements-genereux 24/03/2011 05:58



Exact ! on est schizos, paranos, mythos et bien sûr les bavures policières, les dysfonctionnements de la Justice, les internements abusifs, les avocats véreux, les enfants abusés, les femmes
battues, c'est du pipeau ! va te faitre foutre, connard.



Jo 01/10/2009 05:29


Je fais un petit tour ici, et je précise que Jacqueline avait la garde de son fils Pascal, travaillait dans l'administration, bref une femme irréprochable
: rien à voir avec son bon à rien et prêt à tout de mari. Elle s'est fait avoir, comme tant de femmes : un mec gentil, qui a des projets  ...  mais qui boit en cachette et se posera en
victime de la société ( et de sa femme qui l'a plaqué, bien sûr).

Et si Jacqueline, c'est moi, et Jo la jumelle suicidée, eh bien je remercie celle qui est partie de m'avoir laissé la meilleure part du gâteau : une identité plus cool, une  situation
moins cauchemardesque, une sécurité financière ... et la paix puisque pourristrats et ripoux hésitent désormais, devant cette ultime énorme bavure : avoir enfermé à nouveau une jumelle à la place
de l'autre et en laisser vivre une sous une identité , hum ... inidentifiable !!!

L'histoire est si compliquée que je précise que c'est  lors de l' enfermement de Ja-Jo  que Chloé a été laissée seule, bien que mineure, bien que s'étant évanouie, et qu'elle a
appelé deux camarades de classe à la rescousse - et que les voisins les ont blessés, dans la cage d'escalier, alors qu'ils tentaient de sortir de l'immeuble. 

Courageux, les deux copains ! qu'ils soient ici remerciés. Et que crèvent  les salauds sensés nous protéger , assistantes sociales et éducateurs compris.

 


Les RG 16/07/2009 08:15

Le lien est inutile: la bavure dont a été victime Mohr (passage à tabac sévère) n'y est plus relatée. Dénoncer cette bavure nous a aussitôt valu une descente de flics.

Marc Chaboudez 20/09/2008 07:59

Roxanne :1) Je publie , avec réticence, mon identité pour vous dire  que oui, ces faits sont véridiques. Et que les RG dont je ne fais pas partie (je suis un voisin) ont reçu plusieurs  témoignages d 'affaires  aussi  cauchemardesques, incroyables , après avoir publié celle-ci. Que leur blog a  été  supprimé  chez un  autre  hébergeur . Qu' un témoignage a  été  supprimé  ici . 2) Que dire à  une victime qu' elle ment est risqué : c 'est lui planter un coup de couteau, la pousser peut-être au suicide. Car c 'est la réaction quasi-unanime  de ceux mis devant de telles affaires , " c 'est un  mythomane , un personnage douteux, un  qui  l' a  bien  cherché " etc. Quand Jo a parlé du suicide de sa jumelle à un toubib, il n' a rien trouvé de mieux qu' aller dire à une connaissance commune " elle est mythomane, elle s 'est inventé une soeur jumelle !"  !!!  propos qui ont fait le tour de Nîmes , petite ville de commérages  et  de prétendus  gauchistes  sourds  aux  appels  de  Jo. 3) Allez  écouter les  bobards des médias , et  avaler  toutes  leurs  couleuvres . Bon  appétit.

La RG Jo ... ou Ja 19/09/2008 21:09

Je  rajoute  que  la  plupart  des  taulardes  sont  de  sombres  connasses, mais  qu' il  y  a  aussi  des  personnages  de  roman, à  qui  il  est  arrivé des  choses  incroyables. Mais  il  est  très  pénible, presque  impossible  de  raconter  sa  vie  quand  elle  est  aussi  chargée. Et  je  ne  l'ai  fait  que  pour  faire  chier  les  flics , les  mettre  devant  leurs  forfaitures.    

Présentation

  • : assrenseignements-genereux.over-blog.com
  • assrenseignements-genereux.over-blog.com
  • : Infos variées de libertaires sur écologie, actions citoyennes, politique, mais aussi ésotérisme.
  • Contact

Recherche

Archives